×
Le workwear américain, authenticité et histoire

Le workwear est aujourd’hui une facette très importante de la mode contemporaine. Tirant ses inspirations du style vestimentaire des travailleurs au fils des ages, le c?té identitaire de ces pièces représente sans doute l’aspect le plus important.

à la base, ce style se définit par l’adaptation des vêtements du quotidien à des activités très ciblées comme la peinture, l’artisanat, et même l’activité militaire. évidemment, toutes les pièces ne sont pas identiques, un chaudronnier ne va pas arborer une veste à inspirations militaire désertique.



Le courant le plus fort dans le workwear moderne est sans doute l’américain. Il a su tirer parti des meilleures tenues pour obtenir aujourd’hui des pièces techniques d’une grande qualité. Nous allons donc voir d’une manière assez exhaustive d’où ils tirent leurs inspirations.



Le workwear militaire

On peut commencer par parler d’un réel style militaire à la fin du 19ème siècle. C’est en cette période qu’on peut constater l’apparition des premières tenues kaki, avec un très gros c?té utilitaire. C’est la marque encore connue aujourd’hui Levi’s qui créa ces premiers ensembles.

Avec le temps, des toiles plus techniques sont apparues, permettant d’avoir des tissus plus performants en fonction des climats. Les surchemises ont quand a elles renforcées leur style avec, au fur et à mesure des ages, l’ajout de poches à l’avant.



On retrouve notamment la Saharienne de chez Hartford, reprenant avec respect et authenticité les vestes militaires utilisées par l’armée américaine au Vietnam. Les chaussures sont aussi une importante facette du workwear militaire. Red Wing nous propose par exemple ses Moc Toe, boots au style très soigné.

La label anglais Universal Works se rapproche beaucoup de ces inspirations, ses surchemises en coton sont très inspirées de la culture militaire.



Les vêtements de cow-boy

Les cow-boys avaient quant à eux besoin de vêtements pr?nant un c?té utilitaire. Ils étaient principalement confectionnés en cuir (il fallait faire avec les moyens du bord), notamment pour les vestes.

Les cow-boys furent d’ailleurs les premiers à porter des jeans ajustés. Ils en avaient en effet besoin pour être plus à l’aise à cheval. C’est aussi là que les bretelles sont devenues des pièces références. Les denims d’époques étaient con?us sans passants pour ceinture.



Comme marque forte, on compte d’une manière assez évidente Levi’s, qui proposa des clinch-backs à l’arrière de ses jeans peu après la fin de la première guerre mondiale, participant à réduire le port des bretelles.



Les vêtements des mineurs

Les mineurs avaient quant à eux besoin de vêtements solides, à l’épreuve des déchirures. C’est donc logiquement qu’ils se tournèrent vers des toiles denims. Leurs solidités et leurs rigidités en font les vêtements techniques parfaits à cette époque.



Les vêtements des agriculteurs

Les agriculteurs concevaient à la base leurs vêtements eux-mêmes en raison de leur manque de moyens. Le principal matériau était le cuir, qu’ils possédaient abondance. L’objectif des vêtements de travails des agriculteurs était d’être confortables et surtout le moins chère possible. Il en va de même pour les chaussures, simplement en cuir.



Les vêtements des b?cherons

Ils sont en accord avec le cliché qu’on a tous en tête ! La plupart exer?ant au nord de l’Amérique, voir même au Canada, il fallait que les vêtements soient chauds, solides et confortables. Les vestes se devaient de posséder des toiles très épaisses pour résister aux intempéries, mais aussi au froid.



Ils avaient aussi besoins de chaussures de très bonne manufacture, la neige et la pluie sont deux gros facteurs de destructions pour des chaussures. Il était nécessaire pour eux de prendre des pièces bien trop grandes pour pouvoir mettre plusieurs paires de chaussettes, et ainsi mieux se protéger du froid.

Au niveau des pantalons, ils devaient eux aussi être très épais et chauds. La laine était le matériau le plus utilisé. Il permettait d’avoir des toiles très utiles contre le froid. Le velours était aussi très utilisé grace à sa résistance à beaucoup d’accrocs, comme les ronces par exemple.



Le label Engineered Garments est très inspirée par le workwear des bucherons, on peut par exemple citer sa Cagoule shirt fineline twill, qui nous plonge directement dans un univers enneigé. Il y a aussi ses chemises à carreaux, qui nous rappellent ce cliché du canadien barbu avec une pièce carrelée rouge et noire.



Les vêtements des métiers mécaniques

On connait tous Carhartt WIP, ce label intemporel qui est aujourd’hui une référence de la mode. Il est originaire de Detroit, là où l’automobile américain s’est le plus développé. Le style des mécanos, c’est le style workwear par excellence. Il est principalement inspiré par le style militaire, ?a para?t même plut?t logique puisque la plupart des mécaniciens étaient des anciens soldats. On retrouve aussi des tenues jean et t-shirts plus simples, mais tout aussi efficaces.

La sélection workwear de Graduate



Chez Graduate, nous sommes des grands fans de la culture workwear. Notre sélection s’appuie autour de labels iconiques comme Carhartt WIP, mais également sur des marques à l’identité forte comme Engineered Garments ou M.C. Overalls.

En parlant de Carhartt WIP, vous pourrez trouver tout ce qu’il vous faut pour remplir votre garde-robe. Nous vous proposons des pantalons, des shorts, des chemisettes, des tees, et la célèbre Michigan Jacket, pièce emblématique du label.

Notre sélection Universal Works se construit quant à elle autour des classiques de la marque. Une des pièces les plus fortes est sans doute le kimono en coton, pièce d’une grande qualité textile possédant une très forte identité.



Chez Engineered Garments, nous vous proposons des pièces de travail pour homme et femme. Toutes sont d’une grande manufacture et reprennent avec excellence la forte identité du label. Nos pièces sont parfaites pour une entrée dans le workwear haut de gamme.

影视大全_影视大全高清版_影视大全免费追剧